mardi 19 août 2014

Il y a un serpent dans mon jardin ou ma maison

J'ai un serpent dans mon jardin.

 

 Couleuvre d'Esculape Alessandro DI GIOIA 

Tout d’abord je tiens à préciser qu’il est tout à fait normal de rencontrer quelquefois des serpents dans un jardin, c’est leur lieu de vie ou de passage comme les oiseaux, les hérissons, les rongeurs, les escargots et un tas d’autres animaux.
Si vous n’avez pas la chance d’habiter dans une région dans laquelle une association propose de vous venir en aide comme en Midi-Pyrénées avec S.OS.Serpent il va falloir se débrouiller seul. Parfois, les pompiers dans le cas de serpents dans les habitations se déplacent mais pas toujours, vous pouvez tout de même tenter votre chance si le serpent est dans la maison et que vous ne vous sentez pas capable de le faire sortir. 

  Ce qu’il ne faut pas faire face au serpent:
  1. S’affoler et gesticuler dans tous les sens, les serpents sont pratiquement sourds mais perçoivent très bien les mouvements et les vibrations. Votre excitation va être perçue comme une agression et l’animal, affolé à son tour, va prendre des postures d’intimidation et peut devenir agressif. Même s’il n’est pas dangereux il sera moins facile de l’approcher pour l’identifier ou le faire sortir de l'habitation.
  2. Tuer l’animal sans se poser la moindre question. Les serpents en France sont protégés, il est interdit de détruire la quasi-totalité d’entre eux: http://www.legifrance.gouv.fr
  3. Toucher l’animal à main nu ou avec le pied sans savoir à quelle espèce on a à faire.

Ce qu’il faut faire:

  1. Rester calme et se déplacer lentement sans gestes brusques pour ne pas stresser davantage le serpent.
  2. Si vous avez un appareil photo prenez une photo ce sera toujours utile pour l’identification.
  3. Si le serpent est dans le jardin éloignez les enfants et les animaux domestiques.
Tentez ensuite de connaître votre visiteur. Pour cela vous pouvez visiter sur internet des sites spécialisés, par exemple Serpents de France, vous pouvez également m’envoyer une photo ou essayer de reconnaître par vous-même une couleuvre d'une vipère en suivant le lien.

  •  Si vous avez à faire à une couleuvre.

    Couleuvre à collier, Natrix natrix
    Couleuvre helvétique, Natrix helvetica
    Aucune raison de s’inquiéter, les couleuvres en France ne sont pas dangereuses,ni pour nous ni pour les animaux domestiques. L’idéal est de la laisserfaire sa vie, il est probable qu’elle ne fera que passer. Si elle s’installe dans votre jardin c’est qu’elle aura trouvé le gîte et le couvert (rongeurs, lézards, amphibiens, etc.). Vous aurez alors tout loisir de l’observer régulièrement et de vous familiariser avec les serpents.
  • Si c’est une vipère.  

    Vipère aspic, Vipera aspis
    Vipère aspic, Vipera aspis

    Si elle représente un risque, proximité de jeunes enfants, animaux domestiques, vous pouvez essayer de la déplacer et de modifier un peu l’environnement pour qu’une autre ne vienne pas la remplacer. Les vipères françaises ne sont pas agressives et plutôt placides, vous pouvez la pousser doucement dans un sceau avec un bâton ou la saisir délicatement avec une pince assez longue. Fermer le sceau et allez la libérer dans les environs le long d’une haie ou d’un muret bordant un champ à l’écart des habitations. Ensuite il faut intervenir sur votre jardin,

    Vipère aspic, Vipera aspis

    supprimer les refuges potentiels, tas de bois, de tuiles, de pierres, de feuilles, les bâches plastiques, les tôles au sol, etc. Nettoyez votre jardin, pas de friche ni d’herbe trop haute. Tout cela devrait inciter les vipères à déménager et à ne pas revenir s’installer. (Photo Vipère aspic).


Si le serpent est dans la maison ou dans le garage et que vous ne connaissez pas l’espèce contentez-vous de le repousser à l’extérieur avec un balai par exemple, certains tentent d’impressionner leur agresseur en adoptant quelques postures d’intimidation. Pensez à prendre une photo pour essayer de déterminer l’espèce.


Dans tous les cas veillez à votre sécurité tout en préservant l'animal.

5 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'habite une maison à la campagne envahie par les couleuvres et je n'exagère pas. On les trouve dans le grenier nichées entre les tuiles et la bâche pare pluie, à la cave près de mon puit et le pire c'est qu'elles circulent derrière l'isolation de mes murs intérieurs. Le soir, lorsque je suis dans mon lit, je les entend circuler derrière les cloisons. 2014 : 15 couleuvres attrapées, 2013 : 24 et 2012 : 12. Elles n'habitent pas chez moi c'est moi qui vit chez elles, elles ne sont pas du tout craintives et même plutôt agressives car lorsqu'il y en a une à la cave et que j'arrive elle se manifeste en soufflant plutôt que de se sauver à mon approche. C'EST L'ENFER ! Que faire ou à qui m'adresser ?

    RépondreSupprimer
  2. Vous pouvez essayer de contacter une association de protection de l'environnement près de chez vous pour tenter de trouver des solutions à votre problème. Cordialement; CD

    RépondreSupprimer
  3. Non, j'ai alerté la mairie de mon village il y a quelques années ainsi qu'une animalerie et un zoo, mais personne n'a de solutions, tout le monde est étonné que ces animaux s'installent dans une habitation. Je continue à chercher
    cdt

    RépondreSupprimer
  4. Oscar, bravo de montrer autant de patience car tellement de gens ont des réactions stupides face aux serpents ! Cela dit, ce n'est ni dans une mairie, ni dans une animalerie ni dans un zoo qu'on trouve les naturalistes, mais plutôt dans les associations naturalistes. Il y en a certainement une près de chez vous, en allant sur le site de France Nature Environnement par exemple, vous devriez trouver sans pb quelqu'un de compétent pour vous aider.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour l'info je vais me renseigner.
    Les beaux jours reviennent ... et elles se réveillent ... on les entend déjà le soir remonter se nicher près de la colonne de cheminée pour se réchauffer. Et c'est reparti pour une année de galère !!!

    RépondreSupprimer